Psychologie et description chez un romancier

Chez un vrai romancier, je veux dire, quelqu’un pour qui cette activité est naturelle, la volonté de description dérive de l’esthétique.

C’est parce que le romancier prend plaisir à décrire un lieu, une pièce, un paysage qu’il est porté à la description, non par pure habitude ou paresse.

De même, chez lui, la passion psychologique, la façon de décrire les personnalités et d’en détailler la psychologie, est dérivé de la passion esthétique. Physiognomique.

Je détaille un visage parce que son esthétique générale explique une personnalité.

On oublie que les romanciers ne sont pas des philosophes, ils ne cherchent pas la connaissance pour elle-même, et ce n’est pas leur but. Ce sont avant tout des artistes, des esthètes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s